Accueil / Actualités / Cryptomonnaies / C’est quoi le NFT art ? Ces jetons qui valent des millions

C’est quoi le NFT art ? Ces jetons qui valent des millions

C’est quoi le NFT art ? Ces jetons qui valent des millions
Source: NFT Canva

Quand mon tonton parisien m’a annoncé l’année dernière qu’il avait investi plusieurs milliers d’euros dans le crypto-art et les NFT, je me suis bien payé sa tête. Acheter un tableau, une sculpture, un morceau de mur tagué par Banksy, je dis oui. Mais dépenser des fortunes pour posséder un gif de chaton volant, je vois mal l’intérêt. Quelques mois plus tard, j’apprends qu’un entrepreneur indien a déboursé 69 millions d’euros pour s’offrir un collage numérique signé de l’artiste Beeple. Et que le marché s’envole, avec près d’un milliard de dollars de transactions réalisées depuis le début de l’année 2021. Pourquoi les nifties fascinent-ils à ce point les investisseurs ? C’est quoi le NFT art ? Zoom sur ces jetons qui valent des millions.

 

Le NFT Art : définition simple

 

NFT est l’acronyme de Non Fungible Token, en français “jetons non fongibles”. Cette application de la technologie blockchain offre une nouvelle manière d’acheter et de vendre sur internet des objets entièrement numériques.

Unités fongibles OU non fongibles

Vous ne connaissez pas la subtile différence entre fongible et non fongible ? C’est assez simple finalement :

  • Une unité fongible peut être remplacée par une autre unité de même valeur et de même nature. Ces éléments interchangeables ne sont soumis à aucun processus de traçabilité pouvant les différencier officiellement les uns des autres. Je peux remplacer une pièce de 2 € par une autre pièce de 2 €, et un bitcoin par un autre bitcoin.
  • Une unité non fongible est unique et ne peut à ce titre être substituée par un équivalent. Un bijou ancien, une œuvre d’art ou le sèche-cheveux de Claude François sont de bons exemples d’éléments non fongibles : même une excellente copie n’aura jamais la même valeur.

 

À ce titre, chaque NFT possède un contrat numérique singulier, un numéro de série qui garantit à son propriétaire la possession exclusive de l’objet auquel il se rattache. En quelques mois, ces jetons virtuels ont révolutionné le monde de l’art numérique.

NFT et crypto-art

Apparus la première fois en 2017 avec les CryptoKitties, les NFT permettent aujourd’hui d’acquérir différents types d’objets virtuels :

  • Gifs ;
  • fichiers jpeg ;
  • clips vidéos ;
  • fichiers mp3 ;
  • cartes virtuelles à collectionner ;
  • et même des tweets !

Ils suscitent un engouement incroyable, avec des œuvres vendues plusieurs centaines de milliers de dollars voire des millions : plus cher que certains tableaux de Picasso. Vu sous cet angle, le phénomène NFT m’a donné envie de mieux comprendre ce marché.

 

Comment fonctionnent les NFT ?

 

Un contrat numérique unique

Pour créer un NFT, il faut effectuer un minting (“frappe”, en français) sur une plateforme spécialisée. Le jeton reçoit alors un numéro unique, consigné dans un registre sécurisé stocké sur la blockchain. Cette même technologie de stockage et de transmission d’informations est utilisée pour échanger des cryptomonnaies (Bitcoin, Ethereum, Ripple) en toute sécurité. Sur les conseils de mon tonton, j’ai finalement craqué pour ce superbe Consensual Hallucinations de l’artiste australienne Serwah Attafuah, pour la modique somme de 24 000 $. À l’issue de mon achat, j’ai reçu un titre de propriété sous forme de NFT, faisant également office de certificat d’authenticité. Je suis donc officiellement propriétaire de l’œuvre originale, peu importe le nombre de copies qui circulent sur la toile.

Trader des NFT

Mon NFT ne peut pas être copié, falsifié ou transféré sans mon accord à d’autres propriétaires. Je ne peux pas le toucher physiquement, mais je peux parfaitement l’échanger ou le revendre. En effet, il existe des places de marché ouvertes où je peux le trader et entrer en contact avec de potentiels acheteurs. Grâce à mon jeton certifié, pas besoin de commissaire priseur pour vérifier l’authenticité de l’œuvre qui s’y rattache. Un avantage majeur sur les œuvres d’art physiques.

 

Acheter des NFT, ces jetons qui valent des millions

 

Le pari d’une technologie futuriste

Alors que penser de cette cryptomania ? Faut-il parier sur cette technologie futuriste ? Pour ses détracteurs, le concept de NFT n’a aucun sens : pourquoi acheter quelque chose qui n’existe pas ? Le même discours sceptique, au fond, qui a suivi l’invention de la bourse, de la carte bancaire ou des cryptomonnaies...

Pourquoi acheter des NFT ?

Les NFT séduisent ceux qui souhaitent investir dans l’art sans avoir de place dans leur appartement pour exposer des toiles originales. Et puis, inviter des amis à visiter sa propre galerie virtuelle, c’est so 2021 ! Dans ce marché en pleine ébullition, certains objets virtuels (créatures numériques, mèmes, cartes de football à collectionner, etc.) font l’objet de spéculations importantes. Un lot de 9 CryptoPunks s’est vendu dernièrement pour 20,5 millions de dollars chez Christie’s, soit le double du montant de l’estimation initiale. La vente de Everydays : the First 5 000 Days a propulsé son auteur, Mike Winkelmann alias Beeple, au rang de 3e artiste vivant le plus coté. À l’avenir, les token pourraient être utilisés pour acquérir des attributs ou des personnages particuliers dans les jeux vidéo et prouver la propriété d’objets physiques en édition limitée. Ils pourraient également servir de garantie pour certaines opérations bancaires.

 

Quelques exemples de plateformes de NFT

 

Comment acheter et vendre des NFT ?

Pour acheter mon tout premier NFT, j’ai dû au préalable créer une adresse crypto sur Ethereum. J’ai ensuite téléchargé un wallet afin d’effectuer toutes mes transactions en cryptomonnaie. J’avoue, c’est assez grisant d’acheter quelque chose d’original et d’authentique d’un simple clic de souris !

Les meilleures plateformes pour les transactions de NFT

Plusieurs plateformes existent pour l’achat et la vente de nifties.

C’est la plateforme de référence si vous voulez acheter ou vendre un tweet. Le tout premier tweet de Jack Dorsey (patron de Twitter) s’y est vendu pour 2,9 millions de dollars.

Les amoureux d’art digital trouveront leur bonheur sur l’une de ces deux marketplace NFT. Attention, les artistes doivent montrer patte blanche pour y mettre en vente leurs produits digitaux : l’enregistrement sur la plateforme est soumis à un processus d’évaluation rigoureux.

C’est ici que j’ai acheté mon premier jeton ! Outre les œuvres d’art numérique, on peut s’y procurer des noms de domaine, de la musique, des mondes virtuels, des cartes à échanger ou des personnages à collectionner.

Les NFT ont des applications multiples, que ce soit dans le gaming, le sport, l’art ou la musique. Il y a fort à parier que le cinéma s’empare également de ce marché sous peu et profite du levier de croissance énorme que représente le secteur. Et si je m’offrais le making of du prochain Mad Max ?