Frontalier par intérim, comment ça marche ?

22/10/2018 à 12:42

Tu vis en France et souhaite travailler en Suisse en tant qu’intérimaire ?

Nous te présentons le parcours le plus efficace et les subtilités de ce statut de frontalier intérimaire.

 

Etape 1 : Quel permis de travail est adapté à ta situation ?

Il existe différents permis de travail qui peuvent être délivrés en Suisse, chacun correspondant à une situation et à une durée bien particulières, nous t’avons fait une liste de ceux qui pourraient être adaptés pour toi :

  • Le permis A :
    • Permis de travail temporaire
    • Durée maximale de 6 mois
    • Ne permet pas le regroupement familial

 

  • Le permis G :
    • Permis de travail frontalier
    • Te concerne si tu travailles et réside depuis plus de 6 mois en zone frontalière
    • Renouvelable chaque année
    • Suspendu après 6 mois de chômage

 

  • Le permis L :
    • Permis de travail temporaire
    • Délivré pour une mission de 4 à 18 mois
    • Ne permet pas le regroupement familial

Comment l’obtenir ?

En tant que frontalier, tu bénéficies de l’accord sur la libre circulation des personnes, les démarches se font alors à l’administration cantonale.

Dans la majorité des cas, c’est ton employeur (ou ton agence de placement) qui s’occupe de ces démarches.

De ton côté, tu devras leur fournir les pièces suivantes :

  • Formulaire de demande d’autorisation de travail (téléchargeable ici sur le site web de ton canton)
  • Photocopie de ta carte d’identité (en cours de validité)
  • 2 photos d’identité (avec ton nom + prénoms écrits au dos)
  • 65 CHF, généralement payés par l’employeur ou l’agence
  • Justificatif de domicile
  • Contrat de travail
  • Si tu souhaite dormir la semaine en Suisse, on te demandera aussi une attestation d’hébergement ou un bail locatif

 

Etape 2 : Trouve des missions !

Pour cela, la démarche la plus efficace est de se rapprocher d’une « agence de placement » en Suisse (équivalent des boîtes d’intérim françaises).

Elles sont souvent spécialisées par secteurs d’activité : le secteur bancaire, l’hôtellerie-restauration, le bâtiment, la manutention, le secteur pharmaceutique, cette liste est non exhaustive mais tu as compris l’idée.

En effet, faire appel à ce type d’agence te fera gagner un temps considérable.

Retrouve une liste non exhaustive des principales agences de placement en Suisse par secteur d’activité juste ici :
https://www.ge.ch/acceder-milliers-offres-emploi-ligne/agences-placement

 

Etape 3 : Souscris à l’assurance maladie du frontalier !

En effet, celle-ci est obligatoire et individuelle, et tu as le choix entre la CMU frontalier (française) et la LAMal (suisse).

Attention à bien y réfléchir puisque ton choix est ensuite irrévocable !

Pour t’aider dans cette décision, nous t’avons fait un petit récap comparatif :

CRITERES

LAMAL

 

CMU

 

Accès aux soins

 

Suisse + France

France

Cotisations

 

Forfait 281 CHF / mois

(Ton revenu net annuel – 9654€) x 8%

Famille

 

Pas d’ayants droit

Ayants droit gratuits

 

Alors oui, le côté « irrévocable » est quelque peu effrayant, mais sache tout d’abord que tu as 3 mois pour faire ton choix (si tu n’en fais pas, tu seras affilié par défaut à LAMal).

Aussi, le fait que tu ne puisses ensuite plus changer est relatif. Pourquoi ?

Parce que :

  • Certains changements professionnels sont des motifs suffisants pour relancer ton droit d’option. Par exemple : Perdre ton emploi en Suisse, être au chômage en France, puis revenir travailler en Suisse (ça remet les compteurs à 0 en quelques sortes)
  • Si tu changes ta résidence principale de la France vers la Suisse (auquel cas ça implique de changer de permis de travail pour un permis B ou L et de vivre en Suisse)

Plus d’info : https://www.ameli.fr: Assurance maladie frontalier Suisse - Droits et démarches

 

Petits conseils d’amis pour conclure :

1° La Suisse n’est pas très étendue, certes, cela dit, elle ne se limite pas à Genève ! Le marché de l’emploi y est relativement saturé, alors n’hésite pas à te renseigner sur les offres de missions des autres villes Suisses !

https://www.ge.ch/acceder-milliers-offres-emploi-ligne/agences-placement

2° Pour tes trajets quotidiens, pense covoiturage ! Pourquoi ?

  • Parce que tu vas faire des économies que tu sois conducteur ou passager
  • Parce que tu vas aider à désengorger les axes sur-embouteillés
  • Parce que tu n’auras aucun problème pour te garer
  • Parce que tu contribues à réduire la pollution engendrée par le trafic routier (entre autres), et ça, c’est cool !

C'est par ici: https://www.blablacar.fr

https://blog.blablacar.fr/about-us/espace-partenaires

3° N’oublie pas de comparer les taux de change avant de changer ton salaire CHF en € sur meilleurtauxdechange.ch !

Retour aux actualités